parallax background

Saqqara – Le Mystère du Serapeum

octobre 19, 2016
Gizeh – La Pyramide de Mykerinos et son granit aux formes énigmatiques
octobre 18, 2016
Assouan – L’Ile Elephantine
octobre 21, 2016




Ces cuves seraient les réceptacles des taureaux offerts en sacrifices par les Anciens au Dieu Apis. Qui a décidé ça? Auguste Mariette, qui a découvert le lieu en 1850. Sur 24 cuves, il n’a trouvé qu’une seule (!!) momie de taureau, attribuant cette dernière à ceux qui ont construit ces cuves et en a déduit leur utilisation finale. Cependant, rien ne nous dit que ceux qui y ont mis un taureau sont les mêmes qui ont construit ces monoblocs impensables.


Auguste Mariette, dont les notes de recherches ont mystérieusement “disparu”, aurait indiqué que n’ayant trouvé qu’une seule momie, les 23 autres ont été, selon lui, pillées, expliquant de fait les couvercles ouverts restants. Soit. Mais alors comment expliquer que la seule “boîte” retrouvée fermée fut ouverte à la dynamite par ce même Mariette avant qu’il ne se rende compte qu’elle était...vide?!

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum
Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum


Ecriture primitive sur réalisation avancée

Un autre élément fort intéressant que nous ne manquons pas d’analyser à chaque visite du lieu est l’incohérence concernant les hiéroglyphes apposés sur une seule des 24 cuves. On se rend tout d’abord compte que les hiéroglyphes sont approximatifs, d’une qualité exécrable, loin de celle que l’on retrouve partout ailleurs en Egypte, alors qu’ils sont inscrits sur une surface dont nous ne sommes pas capables d’expliquer la conception, réalisation et finition…
Vient ensuite la grammaire hiéroglyphique. Dans le sens de la lecture hiéroglyphique, on place en premier l'élément le plus important de la phrase auquel se rapporte l’élément, moins important, qui le suit. Étrangement sur ces hiéroglyphes, à plusieurs reprises on retrouve une oie ou un taureau (tiens donc!) précédent le hiéroglyphe d’Osiris, un des Dieux les plus dominants de toute l’Egypte. Il est inconcevable qu’une phrase hiéroglyphique fasse passer Osiris au second plan. Ceux qui ont écrit cela ne savaient visiblement pas ce qu’ils faisaient.
Lorsque l’on met bout à bout la piètre qualité et les fautes de grammaire hiéroglyphique, le tout sur une réalisation répondant à des caractéristiques techniques que l’on n’explique pas, il ne faut pas beaucoup de temps pour comprendre que cuves et hiéroglyphes ne sont pas contemporains.
Mais revenons-en à la question la plus passionnante: comment ces cuves ont-elles été précisément construites et par quels moyens ? Aucune explication recevable n’a pour l’instant été donnée. Si pour sûr, elles n’ont pas été bâties « à la main », sont-elles la preuve de l’existence de technologies avancées et oubliées ? Plus curieux encore, les panneaux présents sur les lieux indiquent que les gardes sont strictement interdits de nous donner quelconque information à ce sujet. Encore un des nombreux mystères que nous essayerons d’éclaircir à chacun de nos voyages de groupe sur place.

Envie de vivre cette aventure avec nous? C'est parti en cliquant ici!

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010095_1024.jpg

Le Serapeum de Saqqara, à 30km au sud du Caire, est un site souterrain où l’on retrouve des cuves de granit imposantes. Au nombre de 24, dont les bases sont faites d’un seul bloc, et de masse totale avoisinant les 100 tonnes, ces cuves témoignent de l’utilisation d’une ingénierie avancée comparable aux technologies d’aujourd’hui.

center

no-repeat;center top;;

thumb_144Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum35055_10153816333451771_4113421307844595402_o_1024

20

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_14435055_10153816333451771_4113421307844595402_o_1024.jpg

Ces cuves seraient les réceptacles des taureaux offerts en sacrifices par les Anciens au Dieu Apis. Qui a décidé ça? Auguste Mariette, qui a découvert le lieu en 1850. Sur 24 cuves, il n’a trouvé qu’une seule (!!) momie de taureau, attribuant cette dernière à ceux qui ont construit ces cuves et en a déduit leur utilisation finale. Cependant, rien ne nous dit que ceux qui y ont mis un taureau sont les mêmes qui ont construit ces monoblocs impensables.

justify

no-repeat;center top;;

Auguste Mariette, dont les notes de recherches ont mystérieusement “disparu”, aurait indiqué que n’ayant trouvé qu’une seule momie, les 23 autres ont été, selon lui, pillées, expliquant de fait les couvercles ouverts restants. Soit. Mais alors comment expliquer que la seule “boîte” retrouvée fermée fut ouverte à la dynamite par ce même Mariette avant qu’il ne se rende compte qu’elle était…vide?!

right

no-repeat;center top;;

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010097_1024.jpg

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

10

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_14480637_10153816305461771_5909117012489912821_o_1024.jpg

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010103_1024.jpg

Il s’agit d’ailleurs là de la cuve dans laquelle nous pouvons entrer lors de nos visites en groupe, ce qui permet à tous de constater l’incroyable niveau de réalisation du Serapeum.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1020667_1024.jpg

Ecriture primitive sur réalisation avancée

Un autre élément fort intéressant que nous ne manquons pas d’analyser à chaque visite du lieu est l’incohérence concernant les hiéroglyphes apposés sur une seule des 24 cuves. On se rend tout d’abord compte que les hiéroglyphes sont approximatifs, d’une qualité exécrable, loin de celle que l’on retrouve partout ailleurs en Egypte, alors qu’ils sont inscrits sur une surface dont nous ne sommes pas capables d’expliquer la conception, réalisation et finition…
Vient ensuite la grammaire hiéroglyphique. Dans le sens de la lecture hiéroglyphique, on place en premier l’élément le plus important de la phrase auquel se rapporte l’élément, moins important, qui le suit. Étrangement sur ces hiéroglyphes, à plusieurs reprises on retrouve une oie ou un taureau (tiens donc!) précédent le hiéroglyphe d’Osiris, un des Dieux les plus dominants de toute l’Egypte. Il est inconcevable qu’une phrase hiéroglyphique fasse passer Osiris au second plan. Ceux qui ont écrit cela ne savaient visiblement pas ce qu’ils faisaient.
Lorsque l’on met bout à bout la piètre qualité et les fautes de grammaire hiéroglyphique, le tout sur une réalisation répondant à des caractéristiques techniques que l’on n’explique pas, il ne faut pas beaucoup de temps pour comprendre que cuves et hiéroglyphes ne sont pas contemporains.

justify

no-repeat;center top;;

Mais revenons-en à la question la plus passionnante: comment ces cuves ont-elles été précisément construites et par quels moyens ? Aucune explication recevable n’a pour l’instant été donnée. Si pour sûr, elles n’ont pas été bâties « à la main », sont-elles la preuve de l’existence de technologies avancées et oubliées ? Plus curieux encore, les panneaux présents sur les lieux indiquent que les gardes sont strictement interdits de nous donner quelconque information à ce sujet. Encore un des nombreux mystères que nous essayerons d’éclaircir à chacun de nos voyages de groupe sur place.

Envie de vivre cette aventure avec nous? C’est parti en cliquant ici!

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

20

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_14500730_10153816309496771_1915212950087440021_o_1024.jpg

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010111_1024.jpg

Egypte - Saqqara – Le Mystère du Serapeum

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010106_1024.jpg

3 Comments

  1. magma13 dit :

    Bonjour,
    J’aiemrais savoir quelles sont les dimensions interne des cuves ? Y-avez vous vu des relations/rapports mathématiques ayant trait au nombre d’or ?
    Merci

  2. magma13 dit :

    Merci ! tenez moi au courant de vos découvertes (email)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *