parallax background

Edfou: Le Temple d’Horus

décembre 5, 2016
Cascade de Gullfoss
novembre 30, 2016
Kom Ombo : Le Temple de Sobek et Haroeris
décembre 5, 2016
Située au sud de la Haute-Egypte, en plein cœur de la vallée du Nil, la ville d’Edfou est bien connue pour son temple dédié au culte du dieu faucon, Horus. Construit au troisième siècle avant JC sous la dynastie ptoléméenne, le Temple d’Horus est l’un des mieux conservés d’Egypte, à un tel point que lorsque vous vous y rendez, vous avez vraiment l’impression d’être en présence d’un monument tout neuf ! 137 m de long, 79 m de large pour 36 m de haut, inutile de vous préciser que se tenir devant l’entrée du Temple offre une sensation indescriptible !


Le Temple d'Horus à Edfou, en parfait état!

Après être passé devant les pylônes ornés de représentations du pharaon et des dieux, nous arrivons dans une gigantesque cour bordée de colonnes sur trois de ses côtés. L’on arrive ensuite dans la première salle hypostyle et dès lors, la richesse du site frappe tout un chacun: textes, illustrations et représentations qui décorent les murs du Temple. Ils racontent les divers rites accomplis par le roi comme les nombreux faits de guerre du Pharaon massacrant ses ennemis, ses offrandes au dieu Horus ou encore des scènes festives.
Egypte - Edfou, le Temple d'Horus
En nous enfonçant un peu plus dans le temple, après avoir salué Horus sous forme de statue de granit gris, nous pénétrons dans le vestibule et la seconde salle hypostyle qui tous deux ne désemplissent pas de beauté et de majestuosité.

Edfou, du sanctuaire au Naos

Nous arrivons en fait au Sanctuaire entouré par des chambres sacrées dans lesquelles s’effectuaient les rituels religieux. Chacune de ces chambres possède son petit nom : on a par exemple la tombe, le berceau ou la chambre des étoffes. Dans le Sanctuaire, repose l’impressionnant “Naos” de Nectanebo II, bloc de monolithe de granit de plus de 4 m de haut. Le “naos” étant ce supposé siège royal dont on retrouve également un exemplaire renversé sur l'île Elephantine d’Assouan, ce qui permet d’en découvrir toutes les finesses de conception et de se rendre compte de ses imposantes proportions. En effet, le naos d’Edfou n’est accessible que jusqu’à une dizaine de mètres de distance, ce qui restreint les possibilités d’en voir les détails.

A n’en pas douter, le Temple d’Horus reste l’une des plus grandes sources d’émerveillement des périples en Egypte. Tellement riche en culture et religion égyptienne, parfaitement conservé à travers les siècles, c’est un site incontournable et il nous tarde de vous y accompagner lors d’une prochaine expédition !

Envie de vivre cette aventure avec nous? C'est parti en cliquant ici!

Egypte - Edfou, le Temple d'Horus
Egypte - Edfou, le Temple d'Horus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *