parallax background

Assouan – L’Ile Elephantine

octobre 21, 2016
Saqqara – Le Mystère du Serapeum
octobre 19, 2016
Assouan – La boule de granit, quand trois différentes civilisations témoignent !
octobre 24, 2016

L’Île Elephantine est la plus grande de toutes celles de l’archipel du site d’Assouan. Cette île dont les villages nubiens nous ont beaucoup charmé, présente des temples en ruines délaissés par le tourisme. Cependant, ces temples restent l’accomplissement de prouesses incroyables à propos du maniement du granit. Sont-ils l’évidence d’une ancienne technologie avancée et aujourd’hui disparue ? Nous y sommes allés et vous y emmenons à chaque voyage que nous organisons en Egypte.

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine



Naos de Nectanebo II: un seul bloc de granit rose

Le naos est sûrement l’une des choses marque le plus nos périples en Egypte. D’ailleurs, il est vraiment curieux et regrettable que très peu de tours en Egypte ne passent par l’Ile Elephantine.

Que-ce que le Naos a de si spécial nous direz-vous? Peu importe sa vraie utilisation, la précision et le niveau de réalisation qu’il présente sont tout simplement impensables pour l’époque et quasiment impossibles à reproduire de nos jours ! Il en va de même pour le naos présent dans le temple d’Edfu.
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

Utilisation de machines en Egypte Ancienne?


Le naos de Nectanebo II du Temple de Khnum fut taillé dans un seul bloc de granit rose. De nos jours, on ne peut concevoir de travailler un bloc de granit si massif, de le creuser et de le polir de façon à ce qu’il demeure intact pour les millénaires à venir. On peut couper du granit avec des machines, mais la tâche se complique grandement si on veut le creuser. Son polissage fait appel à des machines à disques au sable ou au carbure de tungstène. On note donc qu’une machine déjà bien élaborée est nécessaire pour arriver à un tel niveau. Les Egyptologues nous parlent de polissage manuel du granit à l’aide d’eau et de sable… Nous remettons fortement en question leurs connaissances en géologie et en ingénierie ! Le sable est une roche détritique de type quartzite. Il résulte de l’accumulation de débris produits par l’érosion à partir de roches anciennes. Les sables les plus durs ont une dureté de 7 sur l’échelle de Mohs, tout comme celle du granit. Sable et granit ayant la même dureté, seules des machines avancées sont capables de générer des pressions énormes pour arriver à ainsi polir le granit. Des machines beaucoup plus puissantes que la simple main de l’homme. Cette étrange théorie se base sur le fait qu’Egyptologues et archéologues partent du postulat qu’avant Egyptiens et Egypte dynastique, rien n’existait. Les Egyptiens anciens auraient utilisé le sable du désert pour polir le granit. Or, et nous l’avons déjà évoqué dans notre article sur la datation du Sphinx, ces réalisations remontent certainement à une époque où le Sahara n’existait. Ainsi, ce polissage à l’eau et au sable est une théorie non recevable.
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

Utilisation de machines et intemporalité?


Le poli que l’on retrouve sur le naos de Nectanebo II est qualifié de « poli miroir ». Il est lisse, brillant. Vous êtes aveuglés si votre regard croise la lumière du soleil qui s’y reflète. Ceci invalide totalement la théorie de l’utilisation du poli du granit par le sable et démontre la présence d’un résultat atteignable uniquement avec des technologies modernes et hautement avancées.

De plus, aujourd’hui il est possible de polir le marbre et le granit (grâce à des machines puissantes usant du diamant à 7 grains). Cependant, ce poli s’effrite et perd de sa qualité au fil des années. Des centaines d’années plus tard, le poli perd de sa splendeur et de sa capacité à réfléchir la lumière. Sur l’île Elephantine, le poli du Naos de Nectanebo II est intact ! Et il l’est resté pendant des milliers, des dizaines de milliers d’années ! Stupéfiant !

Ce poli a forcément nécessité des machines puissantes et avancées. Plus aucun doute là-dessus ! Intéressons-nous maintenant à la découpe du bloc de granit, venant corroborer tout cela.
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine
Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

La découpe du granit au Temple de Khnum sur l’île Elephantine


La découpe du granit n’est pas une mince affaire. Cela nécessite des machines dotées de scies au diamant. Le granit retrouvé sur toute l’île Elephantine et dans le Temple de Khnum est parfaitement coupé. Il n’y a aucun défaut, c’est un véritable travail d’orfèvre.

Les arêtes, les angles, les parallélismes, tout répond à des critères géométriques parfaits. On retrouve même des trous dans ce granit, ce qui n’est pas forcément logique avec l’utilisation supposée de l’objet, qui est sensée rappelons-le être une chaise royale…Une chaise royale majestueuse mise en œuvre par l’Egypte Dynastique, oui, mais forer des trous dans le granit de ce naos? Pourquoi ? Et surtout comment ?!

Il est indéniable pour les voyageurs se rendant sur place visiter le Temple de Khnum et contempler le Naos de Nectanebo II que ces édifices extraordinaires n’ont pu être réalisés à la main de façon intégrale. Le découper, le polir et toutes les contraintes techniques que cela a pu demander, seules des machines peuvent le réaliser aujourd’hui.

Envie de vivre cette aventure avec nous? C'est parti en cliquant ici!

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

L’Île Elephantine est la plus grande de toutes celles de l’archipel du site d’Assouan. Cette île dont les villages nubiens nous ont beaucoup charmé, présente des temples en ruines délaissés par le tourisme. Cependant, ces temples restent l’accomplissement de prouesses incroyables à propos du maniement du granit. Sont-ils l’évidence d’une ancienne technologie avancée et aujourd’hui disparue ? Nous y sommes allés et vous y emmenons à chaque voyage que nous organisons en Egypte.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

10

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030062_1024_1024.jpg

Temple de Khnum

Le Temple de Khnum fut érigé par la reine Hatshepsut durant la 18eme Dynastie puis restauré lors de la 19eme Dynastie. Du moins, c’est ce que l’on pense. On y retrouve un « naos » que l’on peut qualifier de fauteuil royal ayant appartenu à Nectanebo II, de la 30eme Dynastie, la dernière ayant été composée d’Egyptiens natifs. Les écrits présents dans le Temple de Khnum sont datés de la 3eme Dynastie et ont été rendus célèbres par Djoser et sa pyramide à degrés de Saqqara, 2600 ans avant notre ère.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010431_1024.jpg

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010422_1024.jpg

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030043_1024_1024.jpg

Naos de Nectanebo II: un seul bloc de granit rose

Le naos est sûrement l’une des choses marque le plus nos périples en Egypte. D’ailleurs, il est vraiment curieux et regrettable que très peu de tours en Egypte ne passent par l’Ile Elephantine.

Que-ce que le Naos a de si spécial nous direz-vous? Peu importe sa vraie utilisation, la précision et le niveau de réalisation qu’il présente sont tout simplement impensables pour l’époque et quasiment impossibles à reproduire de nos jours ! Il en va de même pour le naos présent dans le temple d’Edfu.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

50

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030023_1024_1024.jpg

Utilisation de machines en Egypte Ancienne?

Le naos de Nectanebo II du Temple de Khnum fut taillé dans un seul bloc de granit rose. De nos jours, on ne peut concevoir de travailler un bloc de granit si massif, de le creuser et de le polir de façon à ce qu’il demeure intact pour les millénaires à venir. On peut couper du granit avec des machines, mais la tâche se complique grandement si on veut le creuser. Son polissage fait appel à des machines à disques au sable ou au carbure de tungstène. On note donc qu’une machine déjà bien élaborée est nécessaire pour arriver à un tel niveau. Les Egyptologues nous parlent de polissage manuel du granit à l’aide d’eau et de sable… Nous remettons fortement en question leurs connaissances en géologie et en ingénierie ! Le sable est une roche détritique de type quartzite. Il résulte de l’accumulation de débris produits par l’érosion à partir de roches anciennes. Les sables les plus durs ont une dureté de 7 sur l’échelle de Mohs, tout comme celle du granit. Sable et granit ayant la même dureté, seules des machines avancées sont capables de générer des pressions énormes pour arriver à ainsi polir le granit. Des machines beaucoup plus puissantes que la simple main de l’homme. Cette étrange théorie se base sur le fait qu’Egyptologues et archéologues partent du postulat qu’avant Egyptiens et Egypte dynastique, rien n’existait. Les Egyptiens anciens auraient utilisé le sable du désert pour polir le granit. Or, et nous l’avons déjà évoqué dans notre article sur la datation du Sphinx, ces réalisations remontent certainement à une époque où le Sahara n’existait. Ainsi, ce polissage à l’eau et au sable est une théorie non recevable.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030061_1024_1024.jpg

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/14801155_10153793833005563_712466295_n.jpg

Utilisation de machines et intemporalité?

Le poli que l’on retrouve sur le naos de Nectanebo II est qualifié de « poli miroir ». Il est lisse, brillant. Vous êtes aveuglés si votre regard croise la lumière du soleil qui s’y reflète. Ceci invalide totalement la théorie de l’utilisation du poli du granit par le sable et démontre la présence d’un résultat atteignable uniquement avec des technologies modernes et hautement avancées.

De plus, aujourd’hui il est possible de polir le marbre et le granit (grâce à des machines puissantes usant du diamant à 7 grains). Cependant, ce poli s’effrite et perd de sa qualité au fil des années. Des centaines d’années plus tard, le poli perd de sa splendeur et de sa capacité à réfléchir la lumière. Sur l’île Elephantine, le poli du Naos de Nectanebo II est intact ! Et il l’est resté pendant des milliers, des dizaines de milliers d’années ! Stupéfiant !

Ce poli a forcément nécessité des machines puissantes et avancées. Plus aucun doute là-dessus ! Intéressons-nous maintenant à la découpe du bloc de granit, venant corroborer tout cela.

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030049_1024_1024.jpg

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_P1010425_1024.jpg

La découpe du granit au Temple de Khnum sur l’île Elephantine

La découpe du granit n’est pas une mince affaire. Cela nécessite des machines dotées de scies au diamant. Le granit retrouvé sur toute l’île Elephantine et dans le Temple de Khnum est parfaitement coupé. Il n’y a aucun défaut, c’est un véritable travail d’orfèvre.

Les arêtes, les angles, les parallélismes, tout répond à des critères géométriques parfaits. On retrouve même des trous dans ce granit, ce qui n’est pas forcément logique avec l’utilisation supposée de l’objet, qui est sensée rappelons-le être une chaise royale…Une chaise royale majestueuse mise en œuvre par l’Egypte Dynastique, oui, mais forer des trous dans le granit de ce naos? Pourquoi ? Et surtout comment ?!

Il est indéniable pour les voyageurs se rendant sur place visiter le Temple de Khnum et contempler le Naos de Nectanebo II que ces édifices extraordinaires n’ont pu être réalisés à la main de façon intégrale. Le découper, le polir et toutes les contraintes techniques que cela a pu demander, seules des machines peuvent le réaliser aujourd’hui.

Envie de vivre cette aventure avec nous? C’est parti en cliquant ici!

justify

no-repeat;center top;;

Egypte - Assouan, l'Ile Elephantine

center

https://passion-explorers.com/wp-content/uploads/2016/12/thumb_thumb_P1030037_1024_1024.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *